Posts tagged: drôme

Diriger son Entreprise en Drôme Ardèche

« Diriger son Entreprise en Drôme Ardèche » est un blog créé et géré par Neocoach Drôme Ardèche.

Il a pour but d’aider les dirigeants de PME, en mettant à leur disposition un certain nombre d’articles et d’informations clefs relatifs aux performances des entreprises, mais aussi de faire connaitre les interventions que nous menons, notamment auprès des PME de la Drôme et de l’Ardèche.

Neocoach Drôme Ardèche intervient au service des PME de la Drôme et de l’Ardèche, dans tous les secteurs d’activité. Notre métier est d’accompagner les PME, leurs dirigeants et leurs équipes pour atteindre les résultats qu’ils souhaitent.

Atteindre les résultats escomptés nécessite pour l’entreprise de s’adapter en permanence au contexte socio-économique, à la concurrence, à l’évolution des marchés, à celle des équipes…

« Rien n’est permanent sauf le changement » disait Héraclite d’Ephèse.

Notre métier est donc l’accompagnement du changement dans les entreprises afin d’obtenir les résultats souhaités. Ce qui veut dire accompagner les personnes, les organisations, les équipes, à mettre en oeuvre les adaptations nécessaires à leur évolution (dans certains cas à leur survie), tout en recherchant de nouvelles conditions de stabilité et de pérennité.

« La folie, c’est de se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent » disait Albert Einstein.

Appréhender l’entreprise de façon systèmique (une équipe est un ensemble d’équipiers interagissant pour atteindre des buts communs, c’est donc un système) donne la pertinence et le recul nécessaires pour prendre les meilleures décisions.

Cela  permet aux dirigeants de s’appuyer beaucoup plus sur le système complet, c’est à dire l’équipe entière, et permet à l’entreprise d’atteindre des résultats considérés auparavant comme inatteignables.

« Prenez moi tout, mais laissez-moi mes hommes et je reconstruirai » disait Henri Ford.

C’est ainsi que l’on arrive à alléger le poids porté par tant de dirigeants, tout en mettant en oeuvre le changement et atteindre les objectifs du dirigeant et de l’entreprise.

Nous vous proposons ci-dessous une série d’articles visant apportant un certain nombre d’informations et permettant de susciter la réflexion. Le changement vers plus de performance commence par une pensée consciente qu’il existe « d’autres possibles ».

Vous pouvez accéder directement aux articles qui vous intéressent de plus en utilisant les catégories figurant en bleu, à droite et en bas de cette page.

Bonne lecture et à très bientôt.

.

 .

.

 .

.
.
.
.
.
Patrick PANHALEUX

Gérant de Neocoach Drome Ardèche

Plus de 30 ans d’expérience en direction d’entreprise, direction de centres de profit,  Management des équipes et développement de business. Expérience en direction et  management d’équipes  de quelques personnes à plusieurs centaines de personnes, et  de business de quelques millions d’euro de CA à plusieurs centaines de M€.

Plus de 5 ans d’expérience en accompagnement des PME de Drôme Ardèche et de grands groupes internationaux.

Manager efficacement c’est facile !

Aujourd’hui, de nombreux managers et patrons de PME se posent la question, comment motiver mes collaborateurs et améliorer l’efficacité et la performance de l’entreprise ?

Eh bien, c’est plus facile qu’on y croit !

Posez-vous simplement les 6 questions suivantes :

1. Est-ce que vos employés savent précisément ce que vous attendez d’eux ?

2. Ont-ils tous l’équipement nécessaire pour travailler efficacement ?

3. Ont-ils l’opportunité de faire fréquemment les travaux ou les tâches qu’ils font le mieux ?

4. Durant les 7 derniers jours, leur avez-vous donné de la reconnaissance (qu’elle qu’en soit la forme) pour un travail bien fait ?

5. Est-ce que vous les considérez en tant que personne (dans le domaine professionnel, sans empiéter sur la vie privée, mais en tant que personne)

6. Encouragez-vous, favorisez-vous leur développement, c’est-à-dire l’acquisition régulière de nouvelles compétences ?

 Pour pouvoir répondre oui à chacune de ces 6 questions, vous devez simplement :

  • Avoir les bonnes personnes aux différents postes. Sélectionnez les personnes principalement en fonction de leurs talents naturels, leur personnalité, et moins en fonction de leur formation ou de leur expérience,
  • Bien définir ce que vous attendez d’eux, leur valeur ajoutée, les tâches à mener, les résultats à obtenir,
  • Motiver vos collaborateurs par une reconnaissance adaptée (la rémunération pécuniaire étant l’une des moins efficaces,
  • Développer vos collaborateurs, cela fait partie de votre rôle de dirigeant ou de manager.

 Notez oui – non – un peu – ces 6 questions. Si vous avez moins de 4 oui ou plus de 2 non, demandez l’accompagnement de Neocoach pour vous aider à mettre en place ce qu’il faut pour répondre oui aux 6 questions.

C’est à la fois facile à faire (en théorie), et à la fois difficile (en pratique) car vous êtes entraînés sans le savoir par vos propres préférences de comportement ou vous butez sur des obstacles  plus émotionnels ou relationnels.

Faites-vous accompagner, il suffit souvent de quelques déclics pour enclencher un cercle vertueux, et le retour sur investissement est très supérieur à celui apporté par l’investissement de n’importe quel équipement ! De façon absolument certaine !

Contactez-nous directement au 06 11 84 99 24 ou par le formulaire de contact de ce site.

 

Patrick Panhaleux

Gérant de Neocoach Drôme Ardèche.

 

.

.

Comment créer les conditions de la confiance ?

Lorsqu’on interroge des managers sur les comportements qu’ils pensent nécessaires de voir se développer dans leur entreprise, la confiance revient fréquemment.

Notons que la confiance n’est pas un comportement en soi, mais le résultat d’un ensemble de comportements et d’un style relationnel.

Citons, parmi ses avantages, la fluidité des échanges, la qualité du travail en commun, la capacité d’innovation, l’efficacité, le tout dans une ambiance agréable… Autre particularité : la confiance permet d’absorber les événements stressants en s’épaulant  les uns  les autres, elle contribue à développer préserver l’efficacité collective, et à la préserver même sous pression.

Alors, si c’est aussi utile, pourquoi est-ce si difficile de l’obtenir ?

Principalement parce qu’on ne cherche pas les ingrédients de la confiance là où ils sont. On attend naturellement qu’ils viennent des autres alors qu’ils sont en soi.

Pour débuter une relation de confiance, il faut se mettre en risque. Risque de ne plus contrôler, donc que les choses ne se fassent pas comme attendu, avec, à la clef, des déceptions, voire l’impression d’avoir été trompé.

Faire confiance provoque un autre inconfort, du moins au début : cela suppose de se mettre en interdépendance. C’est-à-dire d’accepter cette dépendance mutuelle qui repose sur une collaboration choisie et non sur la contrainte et le contrôle. Pour entretenir une relation de confiance, il est indispensable de chercher en permanence à comprendre les autres et à répondre à leurs attentes. Les ruptures de confiance sont souvent liées à l’incompréhension ou, plus simplement encore, à une méconnaissance des attentes.

C’est que la confiance nécessite une relation de qualité. Or, une relation de qualité se construit et se cultive dans le temps.

Attention, il ne s’agit pas d’un fonctionnement en tout ou rien, la confiance est un processus par essai-erreur, qui se nourrit régulièrement de contrôles.

Enfin, la confiance diffuse dans une organisation par le haut. Lorsque le dirigeant prend le risque de la confiance, ses équipes se sentent légitimes pour l’imiter. Ceux qui considèrent que c’est à leurs équipes de prouver qu’elles méritent leur confiance n’ont pas la bonne posture. En reportant le sujet sur les autres, ils se dispensent de faire évoluer leur propre style relationnel.

.

 .Patrick PANHALEUX

Gérant de Neocoach Drome Ardèche

Plus de 30 ans d’expérience en direction d’entreprise, direction de centres de profit,  Management des équipes et développement de business. Expérience en direction et  management d’équipes  de quelques personnes à plusieurs centaines de personnes, et  de business de quelques millions d’euro de CA à plusieurs centaines de M€.

Plus de 5 ans d’expérience en accompagnement des PME de Drôme Ardèche et de grands groupes internationaux.

Recruter un cadre, une épreuve pour les dirigeants de petites entreprises, selon l’APEC

NEOCOACH Drôme Ardèche, expert dans le management des équipes et les ressources humaines, vous accompagne pour optimiser le fonctionnement et la performance de vos équipes. Le recrutement est l’une des actions de Management les plus délicates, en particulier pour les PME, c’est ce que confirme l’article ci-dessous, résultat d’une enquête de l’APEC, publié en mai 2013 : http://recruteurs.apec.fr/Recrutement/Marche-Emploi/Enquetes-Apec/Enquetes-2013/Le-recrutement-des-cadres-dans-les-petites-entreprises/Recruter-un-cadre-une-epreuve-pour-les-dirigeants-de-petites-entreprises
Recruter un cadre pour une petite entreprise (moins de 50 salariés) n’est pas tâche facile. En première ligne, les dirigeants cherchent à se rassurer en recourant notamment à leur réseau, un moyen de sourcing qui a ses avantages mais aussi ses limites.

 Le recours aux canaux informels de sourcing. Les moyens et ressources dont dispose une petite entreprise pour recruter sont limités, d’où une forte implication des dirigeants tout au long du processus de recrutement : de la formalisation du besoin jusqu’au choix final du candidat. Ces dirigeants, dans un objectif de gain financier et de temps, mais aussi pour se rassurer, privilégient les canaux informels de sourcing : réseau personnel ou professionnel, bouche à oreille, cooptation… Ils espèrent ainsi réduire les risques d’erreur, se dispenser de lourdes et coûteuses épreuves de sélection et simplifier l’intégration du futur embauché. Ces canaux permettraient également de n’approcher que des cadres déjà en poste, profil idéal selon eux.

Quelles limites au recours au réseau ? Mais ces canaux informels ne sont pas exempts d’écueils. Par exemple, pour certains métiers nouveaux pour l’entreprise, le réseau n’est plus adapté. L’utilisation de moyens de sourcing plus ouverts comme les offres d’emploi devient alors indispensable et le recours à un cabinet de recrutement doit être envisagé. Toutefois, le réseau joue encore un rôle dans ce cas. Le site emploi sur lequel diffuser l’offre ou le cabinet de recrutement seront choisis suite à des échos positifs recueillis auprès de l’entourage professionnel.

Un risque pour le développement de l’entreprise. Alors même que recruter correspond souvent pour les dirigeants de ces petites entreprises à un développement de l’activité et / ou à des compétences non présentes en interne, le recrutement semble particulièrement anxiogène. La peur de se tromper et les éventuelles conséquences humaines et financières peuvent prendre le pas sur l’opportunité que cela représente, avec pour conséquence que nombre de recrutements soient ajournés, voire purement et simplement abandonnés.

Source : Apec, Le recrutement des cadres dans les petites entreprises, mai 2013

—————————————————————————————————————————————————————————-

NEOCOACH Drôme Ardèche, expert dans le management des équipes et les ressources humaines, vous accompagne pour optimiser le fonctionnement et la performance de vos équipes.

En recrutant la personne dont vous avez vraiment besoin (besoin ou pas, d’ailleurs ! : Et si vous aviez déjà chez vous la personne ayant les talents souhaités, mais dont le potentiel ne serait pas identifié ?), non seulement bien sûr en termes de connaissances et d’expériences, mais aussi et surtout (2) en termes de personnalité, d’enrichissement et de complémentarité de l’équipe (les connaissances s’apprennent, assez vite. la personnalité et le caractère évoluent lentement et conditionnent pourtant la performance collective).

Pour bien recruter, c’est à dire trouver et intégrer la bonne personne, celle qui rendra l’entreprise plus performante, sur le court terme comme sur le long terme, nous préconisons et appliquons le processus suivant qui comprend 3 phases :

 

Phase 1 : Préparation du recrutement

 

Phase 2 : Recherche et sélection du candidat

 

Phase 3 : Intégration

 

 

Pour en savoir plus sur nos accompagnements dans le domaine du recrutement, merci d’utiliser la page contact de ce site ou appelez directement le 06 11 84 99 24.

A très bientôt.

 

 .

Patrick Panhaleux

Directeur Neocoach Drôme Ardèche.

.

WordPress Themes