Category: Se Faire Accompagner

Diriger son Entreprise en Drôme Ardèche

« Diriger son Entreprise en Drôme Ardèche » est un blog créé et géré par Neocoach Drôme Ardèche.

Il a pour but d’aider les dirigeants de PME, en mettant à leur disposition un certain nombre d’articles et d’informations clefs relatifs aux performances des entreprises, mais aussi de faire connaitre les interventions que nous menons, notamment auprès des PME de la Drôme et de l’Ardèche.

Neocoach Drôme Ardèche intervient au service des PME de la Drôme et de l’Ardèche, dans tous les secteurs d’activité. Notre métier est d’accompagner les PME, leurs dirigeants et leurs équipes pour atteindre les résultats qu’ils souhaitent.

Atteindre les résultats escomptés nécessite pour l’entreprise de s’adapter en permanence au contexte socio-économique, à la concurrence, à l’évolution des marchés, à celle des équipes…

« Rien n’est permanent sauf le changement » disait Héraclite d’Ephèse.

Notre métier est donc l’accompagnement du changement dans les entreprises afin d’obtenir les résultats souhaités. Ce qui veut dire accompagner les personnes, les organisations, les équipes, à mettre en oeuvre les adaptations nécessaires à leur évolution (dans certains cas à leur survie), tout en recherchant de nouvelles conditions de stabilité et de pérennité.

« La folie, c’est de se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent » disait Albert Einstein.

Appréhender l’entreprise de façon systèmique (une équipe est un ensemble d’équipiers interagissant pour atteindre des buts communs, c’est donc un système) donne la pertinence et le recul nécessaires pour prendre les meilleures décisions.

Cela  permet aux dirigeants de s’appuyer beaucoup plus sur le système complet, c’est à dire l’équipe entière, et permet à l’entreprise d’atteindre des résultats considérés auparavant comme inatteignables.

« Prenez moi tout, mais laissez-moi mes hommes et je reconstruirai » disait Henri Ford.

C’est ainsi que l’on arrive à alléger le poids porté par tant de dirigeants, tout en mettant en oeuvre le changement et atteindre les objectifs du dirigeant et de l’entreprise.

Nous vous proposons ci-dessous une série d’articles visant apportant un certain nombre d’informations et permettant de susciter la réflexion. Le changement vers plus de performance commence par une pensée consciente qu’il existe « d’autres possibles ».

Vous pouvez accéder directement aux articles qui vous intéressent de plus en utilisant les catégories figurant en bleu, à droite et en bas de cette page.

Bonne lecture et à très bientôt.

.

 .

.

 .

.
.
.
.
.
Patrick PANHALEUX

Gérant de Neocoach Drome Ardèche

Plus de 30 ans d’expérience en direction d’entreprise, direction de centres de profit,  Management des équipes et développement de business. Expérience en direction et  management d’équipes  de quelques personnes à plusieurs centaines de personnes, et  de business de quelques millions d’euro de CA à plusieurs centaines de M€.

Plus de 5 ans d’expérience en accompagnement des PME de Drôme Ardèche et de grands groupes internationaux.

Atteindre un haut niveau de performance des équipes, tenable pour tous, sur le long terme

Cela peut sembler magique et utopique pour certains dirigeants. En réalité, cela peut-être plus simple qu’on imagine !     Voici quelques clefs :

1. Avoir les « bonnes » personnes aux différents postes. Seules les grandes décisions font de grands effets. Manager demande du courage !

2. Se focaliser sur les objectifs à atteindre, les finalités, les missions, les valeurs à respecter, plutôt que de perdre beaucoup d’énergie avec les détails du COMMENT faire (par exemple de multiples procédures, d’autant plus contournées que contraignantes).

3. Oublier tout ce que l’on ne peut pas changer, se focaliser au contraire et exclusivement sur sa propre sphère d’influence, cela fait gagner beaucoup d’énergie.

4. Favoriser dans l’entreprise :  concertation, bonne humeur, convivialité, épanouissement, développement personnel,… c’est ce que les salariés apprécient en premier dans une entreprise.
La clef ? : donner l’exemple, les autres suivront…

5. Donner un sens à tous les efforts, source de motivation des collaborateurs. Expliquer le POUR  QUOI sans relâche.

 

Pour arriver à ces résultats, il est indispensable de se connaitre, de comprendre les autres, et d’ajuster son style de management et ses modes d’interactions en conséquence.
L’exploitation des résultats d’évaluation des préférences de comportement (obtenus par un test MBTI ou DISC par exemple) et des sources de motivation (obtenus par un test Carrot d’Ensize par exemple)  permet d’identifier et de conduire efficacement les actions nécessaires pour satisfaire les cinq points ci-dessus.

L’exploitation adéquate de ces résultats d’évaluation en Management permet, entre autres :

  • d’organiser les équipes en fonction du vrai potentiel de chacun
  • d’utiliser de façon optimale toutes les ressources disponibles dans l’entreprise et d’évoluer progressivement vers une situation où toutes les personnes seront parfaitement adaptées à leur poste, à l’aise et donc naturellement performantes
  • de recruter les bonnes personnes
  • de surmonter les résistances à une vraie délégation
  • d’ajuster ses interactions pour favoriser la coopération, l’efficacité collective  et, in fine, le plaisir au travail

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive.

Par l’intermédiaire du formulaire de cntact du blog ou directement, demandez moi le livret : « Développer la performance des équipes grâce aux Modèles comportementaux et motivationels », je vous l’enverrai avec plaisir.

Bien cordialement

Patrick Panhaleux

Comment faire pour se motiver et motiver ses équipes durant les périodes de crise

LE CERCLE. La crise, tout le monde en parle ! Ce qui la rend plus proche, plus plausible et … plus certaine ! Cette dimension émotionnelle la rend redoutable : elle brouille les cartes et les esprits.

Perte de repères, indécision, peur, incertitude, c’est un voile opaque qui surgit devant l’entreprise, l’empêchant de se projeter. Dès lors, le mal qui guette le dirigeant, n’est-ce pas l’immobilisme, l’attentisme et ses corollaires : perte de confiance, défiance, doute, remise en cause, absentéisme ? Mettre l’entreprise en mouvement, créer une dynamique est donc impératif.

Une seule réaction, l’action !

Et le dirigeant veut faire face. Il s’affaire, veut tout faire. Cette hyperactivité, pense-t-il, aura un effet d’entraînement. Il doit montrer l’exemple. Mais rien ne se passe. Plus il s’agite moins il s’explique. Il n’en a pas le temps, il s’est investi d’une mission envers et contre tout et tous.
Seulement, la motivation ne se crée pas, tout au plus peut-on créer les conditions propices au développement de celle-ci.

Que faire alors ? Entraîner ses équipes à se projeter dans 2 scenarii

1. A quoi ressemblerait l’entreprise la moins préparée à la crise ?

L’objectif est de faire prendre conscience à l’équipe que sa société détient des atouts parfois uniques pour surmonter la crise.

Pour cela, l’équipe doit imaginer une entreprise du marché qui serait la moins bien préparée à la crise. Où est-elle située, quand a-t-elle été créée, quels sont ses taille, clientèle, positionnement,… ? L’équipe identifie les faiblesses qu’il leur faut absolument combattre. Elle mesure l’écart existant entre une véritable situation critique et la sienne et identifie sa marge de confort, de sécurité. Par là même, toute l’équipe renforce sa cohésion en retraçant le chemin parcouru et, surtout, garde confiance dans sa capacité à résister.

2. A quoi ressemblerait l’entreprise la mieux préparée à la crise ?

Cette fois, l’objectif est de réfléchir à ce qu’un concurrent ferait pour améliorer ses positions. L’équipe va se mobiliser contre l’ennemi clairement identifié, lui « déclarer la guerre ». Les freins historiques sautent. Il n’y a plus de verrous psychologiques bridant la créativité car c’est du concurrent qu’il s’agit. Souvent, les sceptiques sont les plus prolixes : leur souci de justifier leur pessimisme les amène à trouver nombre de menaces concurrentielles constituant autant d’opportunités. Là encore, l’équipe en sort plus forte car c’est dans l’adversité que les liens se resserrent.

Au travers de ces deux exercices, la crise est toujours présente mais la façon de la percevoir a changé. La confiance retrouvée permet à tous de s’ancrer dans le présent pour agir. Pas sous les traits évanescents, vaporeux, insaisissables de la crise mais sous ceux, matérialisés, d’un concurrent bien identifié.

De l’immobilisme vers le mouvement et la communication

Réflexion sur le positionnement stratégique, refonte de la gamme de produits ou de services,… en quoi ces projets à 3 ans vont-ils aider l’entreprise à créer une dynamique dès maintenant ? Il importe, pour le dirigeant, de faire le tri dans les projets en cours, d’en temporiser certains et de dégager des ressources pour les nouveaux.

Le faire, c’est bien. Le faire savoir c’est mieux

Chaque avancée, chaque succès doit être soigneusement mesuré et partagé au sein de l’entreprise. L’essentiel est d’entretenir une dynamique positive, de créer une saine émulation, de susciter la motivation, d’encourager la poursuite du travail.

Aller plus loin : la posture du jardinier

Ne pas connaître le temps qu’il fera, n’empêche pas le jardinier de préparer sa terre. Même en temps de crise, l’entreprise doit consacrer du temps à l’amélioration de son organisation, l’évolution de ses process, la renégociation de ses conditions d’achat,… En peaufinant ses rouages, l’entreprise rebondira plus efficacement en sortie de crise.

Aller plus loin : les opportunités

La dynamique retrouvée peut être entretenue car toute crise recèle ses opportunités :

· Quelles sont les cibles qui, en temps de crise, auront encore plus besoin des produits et services de l’entreprise ?   Tels les prestataires de conférences téléphoniques surfant sur la hausse du carburant.

· L’offre pourrait-elle être transposée à un autre secteur d’activité ? Tel cet éditeur de logiciels de traitement d’appels d’urgence déclinant son offre aux industriels à activité critique.

· Quelle extension de mon offre pourrait intéresser mes clients existants ? Telle cette entreprise de nettoyage prenant en charge des travaux d’entretien.

Cette approche, tout en focalisant positivement les équipes, peut déboucher sur de véritables pépites de business et permettre, lors de la reprise, de rebondir plus vite et plus fort que ses concurrents.

De même qu’un bateau qui n’a pas d’allure, dérive et voit mal les récifs se rapprocher, l’entreprise en période de crise doit conserver du mouvement. La crise n’est pas l’affaire du seul patron, mais de toute l’entreprise. En sortir est l’affaire de tous.

Écrit par
Eric Scavinner

Eric Scaviner

Directeur de cabinet Neocoach

Tendances et Perspectives RH

NEOCOACH Drôme Ardèche, conseil en direction d’entreprise et expert en management des équipes et ressources humaines, vous accompagne pour optimiser le fonctionnement et la performance de vos équipes.

Deloitte SA nous offre la mise à jour de son étude annuelle sur les tendances RH et les perspectives sur les années à venir. Même si celle-ci s’applique plutôt aux grands groupes, possédant une organisation RH spécifique, les tendances évoquées dans ce document, telles que les nouveaux modèles de leadership, le vieillissement de la population et l’ouverture dans la recherche des talents s’appliquent aussi aux PME, dont le dirigeant est le plus souvent aussi le DRH.

Cette étude annuelle identifie les 13 grandes tendances auxquelles seront confrontés les responsables des ressources humaines d’ici 2020. Si des thèmes majeurs comme les talents, la globalisation, ou encore la croissance et l’innovation se révèlent, cinq enjeux fondamentaux sont à mettre en perspective dans le contexte économique français :

  • la redéfinition des carrières via la prise en compte des nouvelles durées de vie professionnelle, l’implication croissante du collaborateur dans la construction de son parcours professionnel, la réinvention de la formation comme élément clé de motivation, et le travail avec tous sur la notion de partage et de transmission des savoir-faire entre générations ;
  • la flexibilité du travail, notamment à travers le télétravail ;
  • le pilotage efficace de la nouvelle donne RH, par la redéfinition de la planification et l’acquisition des talents, la formation des leaders, la refonte des modèles de développement et de rétribution, ainsi que la conception des réseaux attractifs ;
  • l’émergence d’un nouveau modèle de leadership grâce à la faculté d’adaptation, la capacité à concevoir des organisations matricielles et fluides, l’aisance à promouvoir l’innovation perpétuelle ;
  • la place des Directeurs des ressources humaines en tant qu’élément clé dans la mise en œuvre des orientations stratégiques et interlocuteur majeur au sein des Conseils d’administration.

Pour en savoir plus sur nos accompagnements dans le domaine de l’optimisation de la performance des entreprises en jouant sur le levier de l’efficacité collective et du bon fonctionnement des équipes, merci d’utiliser la page contact de ce site ou appelez directement le 06 11 84 99 24.

 .
.
.
.
.
.
.
.
.
Patrick PANHALEUX

Neocoach Drome Ardèche

Le coaching plébiscité par les cadres : pourquoi ce succès ?

Notre métier est d’accompagner les dirigeants d’entreprise et managers afin d’obtenir les résultats souhaités et améliorer la performance.

Améliorer la performance des entreprises nécessite souvent de s’adapter pour dépasser ses propres limitations, tant à l’échelle des individus qu’à l’échelle des équipes ou même de l’entreprise entière.

« La folie, c’est de se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent » disait Albert Einstein.

Appréhender l’entreprise de façon systèmique (une équipe est un ensemble de personnes interagissant pour atteindre des buts communs, c’est donc un système) donne la pertinence et le recul nécessaires pour prendre les meilleures décisions.

Cela  permet aux dirigeants de s’appuyer beaucoup plus sur le système complet, c’est à dire l’équipe entière, et permet à l’entreprise d’atteindre des résultats considérés auparavant comme inatteignables.

« Prenez moi tout, mais laissez-moi mes hommes et je reconstruirai » disait Henri Ford.

Développer et utiliser judicieusement le potentiel humain est donc l’une des clefs fondamentales pour surmonter les challenges socio-économiques d’aujourdh’ui.

L’article du lien suivant montre la montée en puissance du coaching professionnel et son efficacité : http://www.journaldunet.com/management/expert/53790/le-coaching-plebiscite-par-les-cadres—pourquoi-ce-succes.shtml

Pour savoir comment nous provoquons l’amélioration de la performance des entreprises en Drôme Ardèche et comment nous développons le potentiel humain contactez nous au 06 11 84 99 24.

.

 ..

.

.

.

.

Patrick Panhaleux

Neocoach Drôme Ardèche

 

 

Pour progresser : Formation, Coaching ou Conseil ?

La formation, le Conseil tout le monde connait. Mais les mots coach et  coaching sont utilisés aujourd’hui à toutes les sauces et dans des contextes très différents.

Voici une vidéo qui montre, bien mieux qu’un long discours, ce qu’est le coaching professionnel.  Quel beau métier !

Neocoach Drôme Ardèche intervient au service des PME de la Drôme et de l’Ardèche, dans tous les secteurs d’activité. Notre métier est d’accompagner les PME et leurs dirigeants, par rapport aux résultats qu’ils veulent atteindre.

Pour en savoir plus sur nos accompagnements sous forme de coaching professionnel, utilisez la page contact du site ou appelez directement le : 06 11 84 99 24.

A très bientôt

 

 

 

 

 

 

 

 

Patrick Panhaleux

 

WordPress Themes